www.athle.fr
Accueil
sables etudiant club athlétisme plus qu'un club...

L'HISTOIRE DU SEC ATHLETISME

Création du Club


A l’origine le « Sables Etudiant Club » est le nom porté, pendant la guerre et jusqu’en 1948, par l’association sportive du Lycée des Sables. Cette association qui recrute essentiellement parmi les scolaires participe à la fois aux compétitions scolaires et aux compétitions civiles.

En 1947 après la création de l’OSSU (Office du Sport Scolaire et Universitaire) les activités scolaires et civiles se séparent mais le nom « Sables Etudiant Club » est conservé par l’activité civile.

Le club est créé le 28 juillet 1948 avec publication au J.O. le 31 juillet de la même année. L’association qui se donne pour objet la pratique des sports a comme président fondateur M. POYET et comme siège social l’école de Garçons du Centre.

Au départ il n’y avait que deux sections : l’athlétisme et le basket dont les joueuses s’impliquaient dans les deux sections. Les matches de basket se déroulaient sur le terrain du phare rouge.



Naissance de la section Athlétisme du SEC


L’Athlétisme est l’une des premières activités du SEC. Cette pratique va se développer sous l’impulsion d’une équipe de d’entraîneurs et de dirigeants (MM ESCALIER, BATARD, SARRAZIN, DARDELLE, HEURTE et CHAMBON) après l’inauguration, le 17 juillet 1949, de la piste d’athlétisme du Stade de la Rudelière par Mme Odette ROUX, maire des Sables d’Olonne.



Pierre Chambon, un des fondateurs du SEC


La pratique de l’athlétisme est surtout saisonnière, elle prend la suite des sports collectifs (Basket, Foot et Rugby) et le recrutement s’opère parmi les meilleurs éléments de ces clubs dont la saison se termine alors en mai.

A l’époque on compte trois clubs d’athlétisme aux Sables d’Olonne : la St Jo, les Tigres Vendéens et le SEC.

Malheureusement nous n’avons que des renseignements fragmentaires sur cette période.

Quelques noms d’athlètes ressortent cependant :

- COUPAYE qui, en 1947, bat le record de Vendée du 100 m en 11’’

- les crossmen KERAVEC, JADAUD et RAMBAUD

- les athlètes POIRIER, MARAIS, MICHON

- chez les hommes ; SARRAZIN, GUILLON et BERLUTEAU chez les dames.


A partir de 1950 la qualité de la piste de la Rudelière et une bonne équipe de dirigeants permettent l’organisation de compétitions départementales et régionales : la Coupe du SEC, les championnats individuels FFA et UFOLEP, les critériums d’automne en septembre avec la participation de nombreux clubs du Poitou.


En 1952 les championnats départementaux UFOLEP se déroulent en lever de rideau de la finale de la Coupe de Vendée de Football.

Pierre CHAMBON, Pierre INGRAND et Rémi SARRAZIN sont les principaux animateurs de cette première période qui culmine en 1959 et 1960 avec l’éclosion de trois grands athlètes :

- Louis MORISSON, finaliste des championnats de France du triathlon junior en 1959

- Line ROUX, championne de France UFOLEP de la longueur junior en 1960

- Michel BARRAUD, champion de France UFOLEP du 400m en 1962

En 1957 M. Rémi SARRAZIN a été élu membre du Comité d’Athlétisme du Poitou.



66 - 67 - 68 les 3 glorieuses du SEC Athlétisme


La décade 1958-1968 sera celle de la montée en puissance de la section athlétisme.

Grâce à la présence dans les établissements scolaires de professeurs anciens athlètes et à leur investissement au sein du club le recrutement au niveau des minimes, cadets et juniors est excellent.

La piste de la Rudelière s’avère être d’excellente qualité surtout pour le demi-fond. C’est ainsi qu’en 1963 bon nombre de performances réalisées en juin sur 1000 m et 3000 m à l’occasion de la coupe du SEC figureront au bilan national des 50 meilleures performances françaises de l’année.

Au sein du département le SEC possède la meilleure équipe féminine dont font partie deux athlètes exceptionnelles : Huguette MORICEAU et Maryvonne MANEY qui marqueront les années 66, 67 et 68.

- en 1966 Maryvonne MANEY, alors junior, progresse à pas de géant au lancer du poids, elle termine 2ème des championnats de France et décroche sa première sélection internationale pour le match France-Hollande juniors. Elle honore cette sélection en terminant 2ème du concours de poids avec un record à 11,99 m.

- en 1967 Huguette MORICEAU et Maryvonne MANEY deviennent championnes de France scolaires en longueur pour Huguette et au poids pour Maryvonne. Elles sont retenues en équipe de France scolaire contre le Canada à TORONTO puis contre l’Angleterre à ANNECY.

Puis Huguette, athlète super-douée mais fantasque, fait jouer ses immenses qualités pour devenir championne de France de pentathlon junior. Retenue en équipe de France contre les jeunes Allemands, elle remporte le match avec un total de 4211 points et le record de France.

Maryvonne quant à elle est sélectionnée dans l’équipe des espoirs contre l’Allemagne. Elle remporte le poids avec un jet de 13,83 m , après avoir eu l’honneur d’être le porte drapeau de l’équipe de France.

Cette année 1967 verra aussi une superbe victoire de l’équipe féminine de lancer du SEC qui remporte le critérium national du poids dans le cadre de la Coupe de France des lancers qui vient d’être créée. Avec un total de 34,38 m par addition des performances des trois athlètes le SEC domine nettement GRENOBLE (32,86 m) et STRASBOURG. Le journal l’EQUIPE salue la performance en écrivant « la victoire (inattendue) du Sables Etudiant Club au poids féminin a la saveur des performances des petits clubs lorsqu’ils se mêlent victorieusement aux luttes des grands ». Fait remarquable également l’équipe était composée de 3 Chaumoises : Maryvonne MANEY (13,54 m) Huguette MORICEAU, Junior (10,81 m) et Martine SAUVET, cadette (10,30 m).

- en 1968 Maryvonne MANEY qui prépare à Paris le diplôme de maître d’EPS et qui s’entraîne sous la direction de D. RIVET, remporte le titre de championne de France Senior avec 14,56 m ce qui lui vaut deux nouvelles sélections en équipe de France :

- contre la Finlande et le Danemark à HELSINKI où elle se classe 3ème avec 13,85 m.

- contre l’Allemagne à GERETSRIED où elle bat le record de France Espoir avec 14,72 m. Ce record tiendra 17 ans.

Elle est également retenue pour le stage préparatoire pour les J.O. de MEXICO. Malheureusement aucune française ne sera retenue et Maryvonne n’ira pas à Mexico.





Grandeur et décadence au SEC Athlétisme


La troisième décade 1968-1978 débute dans l’euphorie après cette série prestigieuse. Le club se voit confier l’organisation des critériums régionaux puis nationaux de cross UFOLEP sur les dunes de la Paracou, à l’initiative de Pierre CHAMBON et le spectacle donné par les coureurs des 20 comités régionaux est de qualité. 142 athlètes sont inscrits aux club.

Mais les premières faiblesses dans le fonctionnement vont bientôt apparaître, le club est tributaire de la quadruple activité au sein du SEC : basket, hand (créé en 1961), volley-ball et athlétisme ce qui amène à une dispersion qui, ajoutée à de nombreuses mutations pour raisons de travail ou de formation professionnelle, s’avère très préjudiciable à l’athlétisme.

L’année 1970 sera l’apogée, mais dès 1971 malgré un nouveau titre de championne de France de Maryvonne MANEY au poids senior, le déclin va commencer en raison d’un suivi insuffisant des athlètes et à des difficultés d’encadrement des compétitions. La qualité est toujours là mais les effectifs sont en baisse en raison de la concurrence entre les deux clubs sablais. En effet au début des années 60 une section d’athlétisme s’est ouverte au sein de Beauséjour ce qui a divisé les forces de l’athlétisme sablais.

En 1973, à bout de souffle et un peu désabusé, Jacques FONDAIN se voit contraint de mettre la clef sous la porte et les meilleurs athlètes se dispersent dans les autres clubs du département.



... et le renouveau


En 1977, un fonctionnaire de police féru d’athlétisme André GERIN est muté de la région parisienne aux SABLES D’OLONNE. Navré de voir la ville sans club d’athlétisme alors qu’il y en avait deux quelques années auparavant décide de réanimer la section du SEC après avoir pris les contacts nécessaires et reçu les assurances indispensables.

Une petite équipe d’entraîneurs et de dirigeants se forme autour de lui et dès 1978, année de la reprise, une cinquantaine de licenciés viennent former l’ossature du club. Les résultats sont encourageants et le SEC se classe à nouveau dans la première moitié des clubs français (482ème sur 1149 clubs).

En 1979, 71 licenciés, le SEC sera 350ème au plan national.




En 1982, 105 licenciés, le club obtient son meilleur classement national (207ème club sur 1181) grâce surtout aux féminines (49ème club de France) et en particulier aux cadettes (6ème club français). L’équipe féminine est championne de ligue excellence. Les cadettes peuvent présenter deux équipes en finale régionale. Deux athlètes sont au top français : Bernadette CHAILLOU, 13ème au poids, Frédérique SIMONNEAU, 17ème au javelot.




Jacques FONDAIN reprend les rênes de la section à la suite du forfait d’André GERIN.

En 1983, le club compte 102 licenciés, il se classe 210ème au plan national. Le club lance l’opération « oxygénation » en créant un stage de ski à Mardi Gras. Le deuxième marathon est organisé sur le parking du magasin Rallye.

En 1984 le SEC organise les départementaux de cross au Puits d’Enfer. Cette même année voit l’organisation de la première rencontre entre les athlètes des Sables et ceux de la ville jumelée de SCHWABACH en Bavière. Le club apporte également son concours à l’organisation des Foulées Brémoises.

En 1987 l’équipe minime est championne de France UFOLEP. On parle de la piste en synthétique que la municipalité sablaise a placée « à la première place des équipements à réaliser aux Sables ». Une école d’athlétisme est créée et un stage de ski de fond est organisé à MURAT, ce stage connaît un franc succès.



En route vers l’apothéose


La cinquième décade commence sous d’heureux auspices :

1988 : la section compte 112 licenciés, elle se classe 263ème au plan national et voit arriver une remarquable équipe de jeunes filles et de jeunes garçons. Les cadettes deviennent championnes de France UFOLEP par équipes. On reparle de la piste en synthétique avec la venue de Michel JAZY mais le financement pose toujours problème. Le Marathon des Olonnes remplace la course de 25 km.




1989 et 1990 sont de grands crûs. Plusieurs jeunes émergent au niveau national. Les garçons commencent à prendre le pas sur les filles dont le renouvellement se fait mal. La section Jogging-Loisir est créée sous l'impulsion de Daniel MEYER. Le Marathon des Olonnes continue et voit la participation progresser.


1990 fut une grande année avec :

- le titre de champion de France cadet sur 200 m avec Régis GROISARD

- les places de finalistes de Sandrine GUERIN sur 100 m et de Wilfried BUFFARD au triple saut.

- l’équipe masculine championne régionale excellence avec 20 281 points.


Mais des failles apparaissent :

- mauvais recrutement chez les filles en scolaire

- l’école d’athlétisme n’est pas bien stabilisée et de nombreux jeunes se dispersent.


Les années 1991 et 1992 verront une élite brillante chez les garçons et quelques beaux résultats individuels chez les filles malgré un effectif faible. Le cross country connaît ses heures de gloire avec Laurence DUPUIS, François ARNOUD et Johan SEGURA. Mais Régis GROISARD victime de blessures à répétition n’arrivent pas à s’imposer chez les juniors.


En 1993 changement à la tête du club : Georges PLANCHOT succède à Jacques FONDAIN à la présidence. Michel LLORET et Johan SEGURA gagnent leur sélection au championnat de France de Cross Country. Régis GROISARD commence à émerger au niveau national.


En 1994 le développement de nouveaux sports axés sur la mer et les loisirs nautiques tarit le recrutement. La descente du club commence avec, paradoxalement, la montée en puissance d’un athlète surdoué : Régis GROISARD. Le club connaît son plus mauvais classement national où il figure à la 550ème place.


En 1995 le club n’a pratiquement plus de juniors ni de cadets. Il perd également un prof de gym et entraîneur (Jean-Philippe GUIGNARD) et ce départ perturbe le recrutement des athlètes. Cependant Régis GROISARD termine 3ème de la Finale des Championnats de France A avec un temps d’une grande valeur (10''31) et accède à une première cape internationale. C’est le troisième athlète du SEC en équipe de France après Huguette MORICEAU et Maryvonne MANEY. Entre temps Jean-Pierre DORN remplace le Marathon des Olonnes par un semi-marathon qui se déroule sur le remblai des Sables et prend une importance nationale.




1996 sera l’année de la remontée qui est marquée par les chiffres : 166 licenciés, c’est le nombre record grâce à une école d’athlétisme pléthorique et l’arrivée en puissance de la catégorie vétéran en courses hors stade. Ce sera surtout l’événement majeur des résultats du club avec la présence en finale des Jeux Olympiques d’ATLANTA d’un athlète formé et licencié au SEC dans le relais 4 fois 100 m français : Régis GROISARD. Par ailleurs la venue aux Sables d’un entraîneur national de perche (Alain DONIAS) et l’achat par la ville des Sables d’un sautoir performant font du stade de la Rudelière un lieu de rendez vous privilégié pour la perche nationale. Au cours de l’hiver l’équipe de France entraînée par Maurice HOUVION séjourne aux Sables et offre aux Sablais une remarquable démonstration. Ce même hiver le club assure avec succès l’organisation du championnat départemental de cross country sur le site des Plesses au Château d’Olonne.


En 1997, avec 157 licenciés les effectifs se stabilisent. L’école d’athlétisme est l’une des meilleures du département. Aux interclubs le SEC réalise 18 122 points en hommes et 9584 points en femmes. Le Club se voit confier l’organisation de la demi-finale du championnat de France de cross-country rassemblant tous les clubs de l’ouest de la France. Malgré un temps pluvieux qui avait rendu le terrain des Plesses très lourd, ce fut un grand succès sportif et populaire.


En 1998, l’année du cinquantenaire, de bonnes perspectives s’annoncent pour le SEC malgré la concurrence sans doute irréversible des sports de loisir et le départ de son champion. Les finances sont saines. Le club possède une bonne équipe d’entraîneurs et de dirigeants. L’école d’athlétisme est performante et ses éléments commencent à se stabiliser.

Le SEC a fêté des 50 ans le 28 juin dans la Halle des Chirons.

En reconnaissance de son engagement bénévole, la médaille d’or de la jeunesse et des sports a été remise à Jacques FONDAIN.



Jacques FONDAIN, médaillé d’or de la jeunesse et des sports


On reparle du dossier de rénovation du stade de la Rudelière qui semble avec en bonne voie.

En cross, l’équipe des vétérans se qualifie pour la première fois aux championnats interrégionaux.



Philippe KNORR, Jean-Paul LANOUE, Jean-Paul BOUFANAIS, Jacques CHACUN, Michel BONNEAU


Régis GROISARD quitte le club pour rejoindre un club de la banlieue parisienne, Neuilly Plaisance. Dans une saison moyenne et très inégale la meilleure performance est attribuée à Anthony ROUSSEAU avec 4,15 m à la perche.



Antony ROUSSEAU sur le sautoir de la Rudelière



En 1999, le SEC réalise un total de 13 167 points lors du championnat régional interclubs.

L’athlète de l’année sera Valérie JOUIN, jeune minime, qui réalise un total de 100 points à la finale nationale des pointes d’or à Bordeaux dont un joli saut à 3 m à la perche.



Valérie JOUIN, la meilleure perchiste du SEC



Un nouveau stade pour une nouvelle dynamique...


En 2000, la toute proche rénovation du stade dope le SEC qui attire un plus grand nombre de licenciés et des résultats en hausse.

Quelques jeunes talents commencent à se révéler chez les jeunes.

Les meilleures performances sont à mettre au crédit de Valérie JOUIN, à la perche cadette, Alizée LOCTEAU à la finale nationale des pointes d’or, Marie FETIVEAU et, le beaucoup moins jeune mais toujours vaillant Jean VALLES, champion de France vétéran sur 100 m et 200 m.



Alizée LOCTEAU et Marie FETIVEAU parmi les meilleures françaises chez les benjamines



L'année 2001 est excellente pour le SEC avec une belle percée de jeunes athlètes qui figurent en bonne place au classement national dans leur catégorie : Aurélie MARY 2ème au disque (39m30) et 7ème au poids (12m44), David DUPOUEY 3ème au javelot (54m83), Alizée LOCTEAU 10ème au 50 m (6’’93), Ludovic GUIET 13ème au disque (42m03), Johan FAVENNEC 17ème au triathlon avec 102 points.


Valérie JOUIN est championne de France UFOLEP à la perche avec un saut à 3m10. L’équipe des minimes garçons termine 11ème du challenge national minimes à Dreux en réalisant 431 points. Charlotte BARREAU (cadette) réalise une excellente performance sur 100 m (12’’69).

Les équipes seniors du SEC, avec le concours des meilleurs jeunes, se classent très bien en championnat régional interclubs honneur avec 13 048 points marqués pour les hommes et 11 263 points pour les femmes.

Georges PLANCHOT a été élevé au grade de chevalier dans l’ordre national du mérite, c’est le président du CNOSF, Henri SERANDOUR, qui lui a remis cette distinction en présence du préfet de la Vendée et du président du conseil général.



Georges PLANCHOT


Les nouvelles installations du stade de la Rudelière ont été inaugurées en septembre. Après avoir attendu des années, le SEC dispose maintenant d’un magnifique outil.



Le SEC possède enfin une piste en tartan



En 2002, excellente année encore avec des jeunes qui atteignent le haut niveau : Aurélie MARY avec 13m07 au poids et 37m03 au disque, David DUPOUEY 5ème au championnat de France cadet avec un jet à 54m94, Johan FAVENNEC 13ème au championnat de France cadet avec un saut à 4m10.


Au championnat interclubs l’équipe masculine réalise 18 225 points et l’équipe minimes-cadets se classe 9ème au championnat de France promotion.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique13.jpg

L’équipe interclubs sénior aux Sables



Dans la continuité des autres, 2003 est une grande année pour le SEC avec 5 athlètes qualifiés pour les championnats de France jeunes :


David DUPOUEY, champion de France au javelot avec un jet à 61m91 et un record à 63m80. Johan FAVENNEC, 8ème à la perche avec une barre à 4m20. Aurélie MARY, 11ème au disque. Benjamin DUPOUEY, 36’’42 au 300 m. Romain JACMAIRE, 22’’79 au 200 m


Dans la continuité, l’équipe des cadets du SEC est Championne de France interclubs à Roanne avec d’excellentes performances des jeunes sablais.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique14.jpg

De gauche à droite : Benjamin DUPOUEY, Johann FAVENNEC, Romain JACMAIRE, Jacques FONDAIN, Antoine LEDOUX, Mathieu MAHEO, David DUPOUEY et Marc FLORANCE:

ILS SONT CHAMPIONS DE FRANCE PAR EQUIPE, INOUBLIABLE...



L’équipe masculine senior est championne régionale de R2 avec un total de 18212 points.

Dans le cadre des cérémonies de jumelage avec la ville de SCHWABACH en Bavière une rencontre d’athlétisme a opposé les athlètes du SEC à ceux de notre ville jumelle au Stade de la Rudelière.

Un déplacement à Paris a été organisé pour permettre à nos jeunes athlètes de vivre le Championnat du monde d’athlétisme au stade de France.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique15.jpg

Quelques membres du SEC aux championnats du monde à Paris


2004: encore une année prolifique : David DUPOUEY est désigné comme le meilleur athlète de l’année par l’OMS, il est de nouveau champion de France de javelot, cette fois en catégorie junior (63m38). Il intègre l’équipe de France d’athlétisme pour disputer une rencontre à Alger contre des nations méditerranéennes.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique16.jpg

David DUPOUEY, 4ème international du club


Le SEC créé une section handisport pour encourager la pratique de l’athlétisme chez les personnes handicapées. Avec des aides, l’association finance l’achat de deux fauteuils adaptés à la course.

La fédération choisit les Sables d’Olonne et le stade de la Rudelière comme site de stage pour les meilleurs cadets et juniors français à la fin du mois de juillet. Le stage s’achève par un meeting national qualificatif à un match international jeune. La FFA a salué la qualité des installations et d’organisation du SEC en revenant les années suivantes.



Les années se suivent et se ressemblent puisque 2005 est de nouveau une excellente année pour le club avec de nouveaux jeunes athlètes performants:


Prisca LECONTE (benjamine) est 6ème au championnat de France de triathlon à Evreux avec 106 points.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique17.jpg

Prisca LECONTE au javelot, son point fort


L’équipe des minimes filles est 27ème de la finale nationale équip’athlé.

Le SEC réalise 20 333 points en finale interclubs régional 1.

David DUPOUEY est une nouvelle fois champion de France. Il porte le record de Vendée à 65m92 et décroche 3 sélections en équipe de France. Il prendra la 21ème place des championnats d’Europe en Lituanie. Les autres sélections sont des matchs internationaux : France – Allemagne – Russie d’une part et France – Italie – Espagne – Algérie d’autre part.

Le meeting national jeune s’épanouit à la Rudelière.

Denis BOULOT termine 32ème au championnat de France de marathon. Jacques CAILLIBOTTE est lui champion de France en V4.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique18.jpg

Jacques CAILLIBOTE (au centre), encouragé par Daniel MEYER et Michel HERMOUET



Le président du SEC, Georges PLANCHOT, est élu président du Conseil national des Comités Régionaux Olympiques et Sportifs (CROS) et des Comités Départementaux Olympiques et Sportifs (CDOS), il devient l’un des 7 membres de l’exécutif du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF).


Le SEC et la section handisport organisent les championnats de France Handisport de courses sur route.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique19.jpg

Stéphane LEBORNE en plein effort sur le remblaI


En 2006, après ces années fastes en constante progression, on observe un tassement des résultats tant en nombre de licenciés, en nombre d’athlètes classés et en nombre de points marqués.


Cependant quelques athlètes se distinguent :

David DUPOUEY améliore le record de Vendée avec un jet à 67m51. Stan LOCTEAU se qualifie pour le championnat de France cadet en poids, il termine 22ème. Jeremy COULON dispute le championnat de France de triathlon. Sandra JACMAIRE se classe 9ème au championnat de France de triathlon avec 106 points. Elise DEFAY se qualifie pour le championnat de France de cross-country à Challans.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique20.jpg

Sandra JACMAIRE sur les haies


La modification du classement du championnat interclubs qui s’établit désormais sur le total de l’équipe féminine et de l’équipe masculine nous conduit à envisager un rapprochement avec nos voisins de l’ESM Challans. Nous organisons déjà un meeting régional d'athlétisme en collaboration au mois de Juillet sur le stade de la Rudelière.



En 2007, la baisse n’est pas endiguée mais notre élite est toujours présente :

David DUPOUEY est vice-champion de France des lancers longs et lance à 66m61. Merwin KOLIKILAGI au javelot également est champion de France en scolaire (UGSEL) avec 62m95. Sandra JACMAIRE s’illustre sur les haies (8’’89 sur 60 haies, 7ème des championnats de France en salle et 14’’57 sur 100 haies) et en hauteur (1m64, 9ème des championnats de France). Romain JACMAIRE réalise 11’’13 (100m) et 22’’49 (200m).


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique21.jpg

Merwin KOLOKILAGI, un renfort de choix pour le club


Notre équipe interclubs est trop incomplète pour bien se classer au niveau régional 1 et notre équipe des jeunes ne peut se qualifier au championnat de France de jeunes dominé par des équipes qui recrutent sur un territoire plus vaste, parfois sur tout un département.


Les championnats de France de semi-marathon ont lieu aux Sables le 26 mai lors du semi-marathon des Olonnes. Près de 2 000 athlètes et 20 000 spectateurs y sont réunis.

Le rapprochement avec Challans se dessine, déjà les bureaux des deux clubs se sont réunis pour envisager un regroupement.

La section du Running Club Sablais, présidée par Vincent Jolly, continue de se développer. Convivialité, amitié, loisir, compétition, tout le monde y trouve son bonheur.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique22.jpg

Le running au rendez-vous à la Rudelière



En 2008, le SEC Athlétisme et l’ESM Challans unissent leurs forces au sein d’un nouveau club : l’Ouest Vendée Athlétisme.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/logos/logoOVA.jpg



L’activité Baby-Athlétisme voit le jour sous l’initiative de Laurence RAFFOUX, pour les enfants de 3ans 1/2 à 7ans.

Les performances de la section du SEC sont en progression:

David DUPOUEY (69m47) et Merwin KOLOKILAGI (66m77) sont médaillés de bronze respectivement en hiver et en été au javelot chez les espoirs. Prisca LECONTE est 5ème des championnats de France cadette au javelot, aussi bien l’hiver que l’été (37m52). Sandra JACMAIRE termine 6ème du pentathlon en salle (3 398 pts) et passe 1m68 en hauteur.

Pour une première, l'équipe séniors d'OVA se classe 2ème des interclubs de régionale 1 avec 37 440 pts. Il fallait 37 831 pts pour accéder en N2.


Description : http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/historique23.jpg

L’équipe de l’OVA championne régionale


Par l’intermédiaire de Jean-Paul BOUFANAIS et de son équipe, le SEC envisage l’organisation d’une nouvelle course sur route. Il s’agira d’un contre la montre de 10 km au Château d’Olonne.

Les lanceurs du SEC (Johann FAVENNEC, Jérémy COULON, David DUPOUEY et Merwin KOLOKILAGI) remportent le bronze lors du critérium national de javelot en totalisant 226,95m.

Le SEC Athlétisme fête ses 60 ans à la salle Audubon…



Une nouvelle ère...


En 2009, le SEC prend le virage de la professionnalisation d'un cadre à plein temps pour développer l'association. Dans la même optique, le SEC et sa section Handisport s'équipent d'un minibus.

La Fédération implante une nouvelle fois le stage été jeunes et le meeting national à la Rudelière.

Pour se refaire une jeunesse, en s'appuyant sur l'activité florrissante du Baby Athlé, le SEC renoue avec sa traditionnelle fête de fin d'année qui mêle parents et enfants sur la piste pour le bonheur de tous.

Autre innovation, le SEC se lance dans la marche nordique pour répondre aux besoins de la population locale en terme de sport-santé.

Avec son équipe, Jean-Paul BOUFANAIS organise pour la 1ère fois le 10 km Contre-la-Montre du Chateau d'Olonne. 112 participants étaient au départ de cette nouvelle épreuve pour le moins originale.

Sur le plan des résultats sportifs, tous les voyants sont également au vert. Merwin KOLOKILAGI hérite du surnom de collosse d'argent, après ses deux médailles d'argent obtenues l'hiver et l'été au championnat de France au lancer du javelot espoir, avec un jet à 69m15. Merwin est également élu meilleur sportif sablais lors de la soirée des trophées de l'OMS de la Ville des Sables d'Olonne. Durant l'année, il a également été désigné comme Espoir Vendéen Crédit Agricole au 3ème trimestre. David DUPOUEY est Champion de France Universitaire à Nice et porte le record de Vendée du javelot à 69m68. Avec Jérémy COULON et Marc FLORANCE, ils s'adjugent le titre de Champion de France par équipe au javelot avec 232m99 à Castres. Toujours au javelot, Prisca LECONTE est 4ème française l'hiver et 5ème l'été chez les cadettes. Mêmes places pour Jérémy COULON chez les cadets. Mona CRINIERE est 6ème des pointes d'or benjamines alors que toujours en championnat de France, Sandra JACMAIRE se classe 10ème de l'heptathlon junior. Clin d'oeil, Régis GROISARD, ancien international du club revient donner un coup de main aux interclubs en 11''41 sur 100m ! L'OVA est par ailleurs classé 2ème de Régionale 1 et est encore un peu juste pour accéder en Nationale 2.



Les lanceurs de Javelot sont Champions de France par équipe !!!

Marc FLORANCE, Jérémy COULON, Merwin KOLOKILAGI et David DUPOUEY



2010 est également un très grand cru au SEC Athlé. Inédit sur le plan des performances puisque 3 athlètes participent au championnat de France Elite à Valence. Il s'agit de Merwin KOLOKILAGI et David DUPOUEY au javelot, respectivement 10ème et 15ème. Sandra JACMAIRE les accompagnait à l'heptathlon, épreuve dans laquelle elle s'est classée 11ème. Le grand moment de la saison est à mettre à l'actif de cette dernière qui a décroché une sélection en Equipe de France pour participer à un match International d'Epreuves Combinées à Arras. C'est une performance de 4932 pts (14''57, 1m69, 10m19, 26''23, 5m33, 34m06, 2'31''99) qui lui a permis de décrocher ce sésame, battant au passage de record de Vendée de la spécialité. Sandra est élue meilleure sportive sablaise par l'OMS de la Ville des Sables d'Olonne lors d'une soirée où le SEC aura obtenu de nombreuses récompenses, à l'image de l'année 2010 qui est peut-être la meilleure qu'ai jamais connue le SEC sur le plan sportif. L'équipe des minimes filles de l'OVA se classe 5ème lors du championnat de France par équipe à Dreux, historique! Chez les grands, l'OVA remporte le Championnat Interclubs Régionale 1 à Challans et accède en Nationale 2 pour la 1ère fois ! Un autre grand moment pour le club! Les lanceurs de javelot rééditent leur exploit de l'année précédente, les 4 mêmes sont à nouveau Champions de France de la spécialité par équipe à Lyon avec un total de 237m64! Sur le plan individuel chez les jeunes, Jérémy Coulon monte sur la 3ème marche du podium national l'été au javelot avec 64m02, nouveau record de Vendée. Toujours au javelot, Prisca Leconte est 5ème chez les juniors avec 41m10 tandisque Louise Libessart est 10ème à la perche cadette en franchissant 3m.

Le SEC passe de 196 à 275 adhérents, signe d'une grand vitalité. Fort d'un développement important, le SEC se modernise autour d'un site internet devenu incontournable et d'un journal qui prend maintenant la forme d'un magazine. L'activité Marche Nordique est lancée et séduit toute de suite.

Le Running Sablais fête ses 20 ans et change de nom pour l'occasion. il faudra désormais parler de COURIR AU SEC.



Sandra Jacmaire, 5ème athlète internationale du SEC !!!



En 2011, le club confirme ses progrès. La première expérience en N2 avec l'OVA est concluante puisque sur 24 clubs de l'interrégion, l'OVA est 8ème et réalise 43 200 points. Cette même année, le SEC organise avec succès les régionaux d'Epreuves Combinées sur un stade baigné par le soleil. Les meilleurs athlètes de portent toujours bien. Prisca LECONTE est 4ème française au javelot junior alors que son camarade d'entraînement Jérémy COULON est 6ème. Sandra JACMAIRE accède une nouvelle fois au championnat de France Elite à l'heptathlon où elle se classe 9ème. Les lanceurs de Javelot remportent une 3ème fois consécutivement la Coupe de France de la spécialité! La formation bat son plein et des jeunes montrent de réelles capacités. Les minimes filles sont ainsi 24ème du Challenge National Equip'Athlé. En 2011, le SEC a également eu la chance d'accueillir des athlètes de haut-niveau en stage à la Rudelière, que ce soit la sprinteuse Véronique MANG ou la lanceuse de disque Mélina ROBERT-MICHON, parmi les toutes meilleures spécialites mondiales.
La croissance en terme d'adhérents continue puisque de 275 membres, le SEC passe à 353, principalement aidé par des marcheurs nordiques toujours plus fidèles et le Baby Athlétisme en pleine dynamique. L'OVA est sixième club régional avec 3 408 points FFA dont 1652 apportés par le SEC.





Les minimes de l'OVA 24ème Françaises
Le COLLECTIF et la JEUNESSE, deux éléments fondamentaux au SEC !


L'année
2012 débute par le changement de Présidence. Georges PLANCHOT laisse la place a Jean-Pierre CHARRON. Georges est par ailleurs décoré des insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur. Pour faire face à sa croissance, le SEC se dote d'un projet de club, véritable ligne directrice pour les années à venir. Avec 419 adhérents, 1 nouveau professionnel recruté et la création d'une nouvelle manifestation course nature (la Vert'Olonne), les voyants sont toujours au vert et le SEC poursuit ses progrès. Cela se voit sur la piste avec l'OVA qui réalise 43 623 points et qui devient le 7ème club de N2. Le SEC réédite sa performance de 2010 en qualifiant 3 athlètes au championnat de France Elite à Angers, les trois mêmes: Sandra JACMAIRE, David DUPOUEY et Merwin KOLOKILAGI. C'est ce dernier qui s'en tire le mieux avec un jet à 68m04 et une 6ème place. A cette occasion, 80 membres du SEC se sont déplacés à Angers. Une belle réussite! Toujours aux différents championnats de France, Jérémy COULON 3ème au javelot junior est une nouvelle fois médaillé. Sandra JACMAIRE decroche elle sa première médaille, aussi en bronze avec 1m74 en hauteur espoirs femmes, Laura CHARGEDAVOINE 6ème, Prisca LECONTE 7ème sont finalistes dans leur spécialité. Les équipes jeunes performent également avec des minimes garçons Champions Interrégionaux, des Cadets 20ème français et des cadettes 23ème. Le meeting du SEC de juillet a changé de dimension en 2012 avec un plateau jamais vu sur 100m notamment. La fédération a une nouvelle fois posé ses valises à la Rudelière avec le stage national été jeunes et un meeting où les futurs champions de l'athlétisme français ont réalisé de grandes performances !



Belle passation de témoin entre Georges et Jean-Pierre, le 1er étant ensuite décoré pour son engagement


L'année 2013 marque la poursuite de la dynamique engagée. Les effectifs du club affichent 461 membres, allant des plus jeunes de la section baby athlé à la marche nordique qui sont deux sections en pleine activité. L'athlétisme de compétition se porte pour le mieux, ainsi que la formation des jeunes. En 2013, le SEC a été présent sur de nombreux championnats de France ! L'athlète incontournable au SEC en 2013 est Sandra JACMAIRE qui, en franchissant 1m79 au saut en hauteur, est devenue Championne de France espoirs en salle ! Elle a continué sur sa lancée l'été venu avec une 2ème place lors des Championnats de France espoirs à l'heptathlon et surtout un total record de 5547 points. Avec cette performance, Sandra a décroché sa sélection pour les championnats d'Europe espoirs à Tampere en Finlande, où elle s'est classée 16ème. Toujours sur le plan individuel, Mona CRINIERE s'est affirmée avec une 4ème place au championnat de France cadettes sur 100m haies avec 14''23 mais aussi un saut à 5m72 en longueur ! Anna Pireau à la perche ou Matis Véquand au sprint font partie des jeunes qui se révèlent tout comme Simon Perrotin sur 400m haies. On retrouve également les valeurs sûres: au javelot Merwin KOLOKILAGI 6ème des Elites, David DUPOUEY Champion de France N2, Laura CHARGEDAVOINE 6ème espoirs au disque, Orlane LAROCHE également 6ème cadette au javelot l'hiver alors que Jérémy COULON est 8ème en espoirs, Louise LIBESSART qui retrouve de sa splendeur à la perche et Nathalie CHOUIAH qui se classe 75ème vétérane au championnat de France de Cross ! Sur le plan collectif, l'OVA a frappé fort en devenant le 1er club vendéen aux Interclubs avec une troisième place en N2A obtenue grâce à un total de 43730 points sous la pluie à Niort. Au grand motif de satisfaction collective, l'OVA a qualité 3 équipes aux Championnats de France Equip'Athlé: les cadettes 7ème, les cadets 11ème et les minimes garçons 18ème. La Rudelière est de plus en plus fréquentée lors des entraînements. Le SEC se dote d'un club house et organise une nouvelle fois 2 meetings de très haute volée avec des performances de choix. La section Handisport est relancée et le demi-fond, jusqu'ici point faible du club est en pleine progression. Autre point important, les manifestations organisées par le SEC affichent une excellente santé...


http://sec.athle.com/upload/ssites/001139/images/diverssec/2013.jpg

Les jeunes du SEC autour de Sandra JACMAIRE, Championne de France !



On attend la suite avec impatience...



REMERCIEMENTS


Une histoire de 60 ans ne peut s’écrire sans faire appel aux souvenirs : souvenirs heureux marqués de succès, souvenirs moins heureux lorsqu’il s’agit de défaite ou de disparition.

Pendant ces 60 ans, comme dans une famille, le Sables Etudiant Club Athlétisme - le SEC comme nous l’appelons couramment - a eu ses peines et ses joies.

C’est son histoire que les acteurs d’aujourd’hui ont voulu vous faire connaître.

Merci à l’équipe qui a permis de retrouver, qui auprès d’anciens, qui auprès des archives des journaux, les faits marquants de l’histoire du SEC Athlétisme.

On ne dira jamais assez également tout ce que nous devons à ceux qui ont construit le SEC. Les pionniers, les dirigeants de l’ombre comme ceux qui ont accepté des responsabilités, tous ont montré la voie, celle de la générosité, de la solidarité ; à leurs successeurs de s’en montrer dignes.


JEAN-PIERRE CHARRON

Président en exercice en 2013